Mentions légales

Editeur du site

Sauve qui peut le court métrage (SQPLCM)
6 Place Michel-de-l’hospital
63058 Clermont-Ferrand Cedex 1
France
Association loi 1901 : TVA FR 01323874040
Téléphone : +33 (0)4 73 91 65 73
Courriel : info@clermont-filmfest.org

Directeur de la publication : Julien Westermann

Rédaction : L'équipe de Sauve qui peut le court métrage

Conception graphique / Ergonomie :

BOOSTUP
123 boulevard Valbenoite
42100 Saint-Etienne
Téléphone : + 33 (0) 477 59 42 70
Courriel : contact@boostup.fr

VICE VERSA ÉDITIONS
28, Avenue Jean Moulin
63540 Romagnat
Téléphone : +33 (0)4 73 90 94 05
Courriel : hello@viceversa-clermont.fr

Conception technique

BOOSTUP
123 boulevard Valbenoite
42100 Saint-Etienne
Téléphone : + 33 (0) 477 59 42 70
Courriel : contact@boostup.fr

Hébergeur

IBO - SERVICES INFORMATIQUES MANAGÉS
35 Rue Jules Verne
63000 Clermont-Ferrand

VIMEO, INC.
555 West 18th Street, 2nd Floor.
New York, NY 10011

SAUVE QUI PEUT LE COURT MÉTRAGE
6 Place Michel-de-l’hospital
63058 Clermont-Ferrand Cedex 1

Shortfilmwire.com respecte les recommandations de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) - France

Conformément à la Loi française Informatique et Libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en s’adressant au service numérique - Sauve qui peut le court métrage, 6 Place Michel-de-l’hospital, 63058 Clermont-Ferrand Cedex 1, France (info@clermont-filmfest.org)

Cookies - témoins de connexion

Les internautes du site Shortfilmwire.com sont informés que, lors de l’accès à ce site, des informations peuvent être temporairement conservées en mémoire ou sur leur disque dur afin de faciliter la navigation sur le site. Les internautes du site Shortfilmwire.com reconnaissent avoir été informés de cette pratique et autorisent Shortfilmwire.com à l’employer.

Usurpation d'identité sur internet

Art. 226-4-1 Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende. Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne.

Loi française n° 2011-267 du 14 mars 2011 d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure.